MusiqueMusiqueMusique
-
<!-- Mon compteur de vote Weborama -->
<A HREF="http://www.weborama.fr/?id_vote=467816" target="_top">Votez pour ce site au Weborama</A>
<!-- fin de mon code-->

MusiqueMusiqueMusique

Musique classique, jazz, variétés d'hier et d'aujourdhui
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Damia
Derniers sujets
» Johnny Green
Dim 3 Avr - 10:02 par Charly2

» Eugen Kapp
Mer 23 Mar - 17:54 par Charly2

» Olga Peretyatko
Dim 20 Mar - 12:16 par Charly2

» Tarcisio Teruzzi
Dim 20 Mar - 12:10 par Charly2

» Rebekah Harkness (1915-1982) : "Voyage vers l’Amour" ballet (1958)
Sam 19 Mar - 12:03 par Charly2

» Kerson Leong
Ven 18 Mar - 22:35 par Charly2

»  BORIS VIAN
Ven 18 Mar - 19:42 par Charly2

» Alexei Machavariani
Dim 13 Mar - 14:01 par Charly2

» Lee Hoiby
Sam 12 Mar - 13:30 par Charly2

Partenaires

créer un forum

      

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 28 Déc - 20:57

Partagez | 
 

  MANITAS DE PLATA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CARME

avatar

Messages : 1341
Date d'inscription : 11/12/2012
Localisation : PACA

MessageSujet: MANITAS DE PLATA    Mar 18 Déc - 16:58

Manitas de Plata (littéralement petites mains d'argent mais en fait correspond à l'expression en français « doigts de fée ») est un célèbre guitariste gitan.

De son vrai nom Ricardo Baliardo, Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète, dans une caravane
Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata, l'homme aux « doigts de fée ». Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer. Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public, et le miracle se produit.

À New York, lors d’une exposition de photographies de son ami Lucien Clergue, un admirateur le reconnaît sur un des clichés et le persuade d’enregistrer. Il réalise son premier album dans la chapelle d'Arles. Un manager américain le fait jouer sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York en décembre 1965.

Le gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, conquiert le monde. En mars 1964, un soir de corrida à Arles, Picasso, après l’avoir entendu jouer, s’écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ». Il était un ami de Salvador Dalí.

Depuis 1967, Manitas de Plata ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu et toujours de son fils aîné, Manéro, l'un des derniers grands chanteurs de Camargue, ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, etc.

Manitas a vendu plus de 93 millions d'albums de sa musique, plus de 83 disques différents1. Il vit aujourd'hui très modestement à la Grande Motte. Manitas a perdu Hippolyte Baliardo, âgé de 80 ans, le 27 mai 2009, son frère cadet, qui l'accompagna durant les débuts de sa carrière sur les plus grandes scènes du monde, lui aussi ami des plus grands.

Le 8 août 2009, il se produit encore aux arènes El Cordobes à Palavas-les-Flots (France), à l'occasion de la soirée hommage dédiée à son frère Hippolyte mais également aussi à l'occasion de son anniversaire (7 août 2009) ; le public lui fait alors une standing ovation émouvante, lui ce gitan illettré, qui a fait connaître El Flamenco au monde entier, ayant réduit plus tard cette musique à ses formes les plus pures. Manitas de Plata est aujourd'hui considéré comme le plus grand guitariste flamenco au monde bien que controversé par les puristes traditionalistes de l'école académique espagnole, du fait de son analphabétisme et de son non-académisme. Manitas reste pourtant l'artiste du monde flamenco, toutes tendances réunies, qui aura le plus vendu d'albums dans le monde, artiste toujours respecté et aimé justement de par son art extraordinaire. Salvador Dalí, qui ressemblait au père de Manitas, dira de lui, « À chaque fois que Manitas joue, les pompiers prennent feu ».

Manitas a rencontré les personnes les plus influentes du monde artistique, économique, littéraire et politique, toutes subjuguées par l'art, la personnalité de l'artiste à la fois modeste, quelque peu narcissique, mais toujours si attachant, émouvant et authentique.

Il existe à l'ONU2 une permanence internationale du monde gitan représentant ses populations diverses et variées. C'est grâce à Manitas de Plata qui, lors d'un séjour aux USA et sa rencontre avec le secrétaire général de l'ONU de l'époque (U Thant), aura permis l'ouverture de cette représentation diplomatique. Manitas de Plata est et reste l'un des plus grands artistes du XXe siècle.

À noter également qu'il est l'oncle de Jean-Pierre Cargol, surnommé « El Rey », l'enfant sauvage dans le film du même nom de François Truffaut. El Rey vit à Montpellier de sa musique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ninipeaudetoutou777
Admin
avatar

Messages : 9805
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: MANITAS DE PLATA    Jeu 6 Nov - 17:28


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
MANITAS DE PLATA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Triste Nouvel Manitas de la plata nous a quitté
» Le tango
» Musique baroque sud-américaine
» Gunz For Hire - Plata O Plomo [ROUGHSTATE MUSIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MusiqueMusiqueMusique :: AUTRES MUSIQUES :: RUMBA/FLAMENCO-
Sauter vers: