MusiqueMusiqueMusique
-
<!-- Mon compteur de vote Weborama -->
<A HREF="http://www.weborama.fr/?id_vote=467816" target="_top">Votez pour ce site au Weborama</A>
<!-- fin de mon code-->

MusiqueMusiqueMusique

Musique classique, jazz, variétés d'hier et d'aujourdhui
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
jean jazz manson jour jeanne george Damia saint
Derniers sujets
» Johnny Green
Dim 3 Avr - 10:02 par Charly2

» Eugen Kapp
Mer 23 Mar - 17:54 par Charly2

» Olga Peretyatko
Dim 20 Mar - 12:16 par Charly2

» Tarcisio Teruzzi
Dim 20 Mar - 12:10 par Charly2

» Rebekah Harkness (1915-1982) : "Voyage vers l’Amour" ballet (1958)
Sam 19 Mar - 12:03 par Charly2

» Kerson Leong
Ven 18 Mar - 22:35 par Charly2

»  BORIS VIAN
Ven 18 Mar - 19:42 par Charly2

» Alexei Machavariani
Dim 13 Mar - 14:01 par Charly2

» Lee Hoiby
Sam 12 Mar - 13:30 par Charly2

Partenaires

créer un forum

      

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 115 le Ven 16 Mar - 2:02

Partagez | 
 

 Jean-Philippe Rameau

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jean-Philippe Rameau   Dim 3 Fév - 10:12

" De jour en jour j'acquiers du goût, mais je n'ai plus de génie "

Fils d'un organiste de Notre-Dame de Dijon, Jean-Philippe Rameau fait son éducation au collège des jésuites. Loin d'être brillant, il est abandonné à une formation musicale, qu'il poursuit en Italie avant de revenir en France en tant que violoniste. Il s'établit en 1705 à Paris et publie 'Premier livre de pièces de clavecin' l'année suivante. Le succès n'est pas au rendez-vous, aussi retourne-t-il à Dijon, où il remplace son père jusqu'en 1714. De retour à Paris, ce n'est qu'en 1722 qu'il se fait connaître grâce à son 'Traité de l'harmonie', suivi de 'Deuxième livre du clavecin'. Il est alors considéré comme un maître au niveau théorique. Le fermier général de La Pouplinière le nomme en 1730 directeur de sa musique privée, lui présente Voltaire, et lui permet de faire jouer 'Hippolyte et Aricire' en 1733 à l'Opéra. Les adeptes de Lully désapprouvent son style trop audacieux, bien que le public apprécie. Il poursuit avec 'Les Indes galantes', 'Castor et Pollux' et 'Dardanus' avant d'être nommé compositeur de la chambre du roi. Ses 'Nouvelles Réflexions' en font la cible des Encyclopédistes, qu'il contredit. Son génie mélodique et harmonique n'empêche pas Jean-Philippe Rameau d'être boycotté jusque 15 ans après sa mort, du scorbut, à l'âge de 81 ans.
Article Evene

Revenir en haut Aller en bas
ninipeaudetoutou777
Admin
avatar

Messages : 9805
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: Jean-Philippe Rameau   Dim 3 Fév - 14:00

je ne l'aime pas trop...il s'en moque et il a bien raison,je suis idiote
merci pour ceux qui l'aime mon charly

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Philippe Rameau   Dim 3 Fév - 14:19

M'enfin nini tu n'aime pas ma musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Philippe Rameau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Philippe Rameau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Philippe BORRA
» JEAN-PHILIPPE SMET au théâtre : compte rendu
» JEAN-PHILIPPE
» Bon score pour Jean Philippe
» Jean-Philippe Bec (1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MusiqueMusiqueMusique :: LES CLASSIQUES :: MUSIQUE CLASSIQUE-
Sauter vers: