MusiqueMusiqueMusique
-
<!-- Mon compteur de vote Weborama -->
<A HREF="http://www.weborama.fr/?id_vote=467816" target="_top">Votez pour ce site au Weborama</A>
<!-- fin de mon code-->

MusiqueMusiqueMusique

Musique classique, jazz, variétés d'hier et d'aujourdhui
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
jean jour george Damia saint jazz
Derniers sujets
» Johnny Green
Dim 3 Avr - 10:02 par Charly2

» Eugen Kapp
Mer 23 Mar - 17:54 par Charly2

» Olga Peretyatko
Dim 20 Mar - 12:16 par Charly2

» Tarcisio Teruzzi
Dim 20 Mar - 12:10 par Charly2

» Rebekah Harkness (1915-1982) : "Voyage vers l’Amour" ballet (1958)
Sam 19 Mar - 12:03 par Charly2

» Kerson Leong
Ven 18 Mar - 22:35 par Charly2

»  BORIS VIAN
Ven 18 Mar - 19:42 par Charly2

» Alexei Machavariani
Dim 13 Mar - 14:01 par Charly2

» Lee Hoiby
Sam 12 Mar - 13:30 par Charly2

Partenaires

créer un forum

      

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 115 le Ven 16 Mar - 2:02

Partagez | 
 

 Marie-Alphonse-Nicolas-Joseph Jongen

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marie-Alphonse-Nicolas-Joseph Jongen    Sam 15 Déc - 14:18


Marie-Alphonse-Nicolas-Joseph Jongen (14 Décembre 1873 à 1812 Juillet 1953) était un Belge organiste , compositeur , et la musique éducateur .

Jongen est né à Liège . Sur la force d'une précocité étonnante pour la musique, il a été admis au Conservatoire de Liège à l'âge extraordinairement jeune de sept ans, et a passé les seize prochaines années là-bas. Jongen a remporté un Premier Prix de Fugue en 1895, un diplôme spécialisé en piano de l'année prochaine, et un autre pour orgue en 1896. En 1897, il a remporté le prestigieux Prix de Rome , qui lui a permis de se rendre à l'Italie, l'Allemagne et la France.

Il a commencé à composer dès l'âge de 13 ans, et immédiatement présenté un talent exceptionnel dans ce domaine aussi. Au moment où il a publié son opus 1, il avait déjà des dizaines d'œuvres à son actif. Son Quatuor à cordes monumentale et massive d'abord été composée en 1894 et a été soumis pour le concours annuel de beaux-arts organisé par l'Académie royale de Belgique, où il a obtenu le premier prix par le jury.

En 1902, il est retourné à sa terre natale, et l'année suivante, il fut nommé professeur de l'harmonie et le contrepoint à son ancien collège de Liège. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale , lui et sa famille a déménagé en Angleterre où il a fondé un quatuor avec piano. La paix revenue, il revint en Belgique et a été nommé professeur de fugue au Conservatoire Royal de Bruxelles . De 1925 jusqu'en 1929, il a servi comme directeur de cette institution; un quart de siècle après avoir quitté la direction, il est décédé à Sart-lez-Spa , en Belgique.

De son adolescence à ses soixante-dix Jongen a composé une grande, y compris des symphonies , des concertos (pour violoncelle, pour piano et pour harpe), des musique de chambre (notamment de la fin du trio à cordes et trois quatuors à cordes ) et de chansons, certaines avec piano, d'autres avec orchestre. (La liste de ses numéros d'opus finalement atteint 241, mais il détruit quelques bons morceaux de nombreux.) Aujourd'hui, la seule partie de son œuvre réalisée avec toute la régularité est sa production pour orgue, une grande partie de celui-ci en solo, certaines d'entre elles en combinaison avec d'autres instruments .

Sa monumentale Symphonie Concertante de 1926 est un tour de force, considéré par beaucoup d'être parmi le plus grand travaille jamais écrit pour orgue et orchestre. De nombreux organistes éminents des temps modernes (comme Virgil Fox , Jean Guillou , et Michael Murray ) ont défendu et enregistré il. Le travail a été commandé par Rodman Wanamaker pour les débuts de la Cour du Grand palais de son magasin de Philadelphie département, Wanamaker de . Son utilisation prévue est pour la ré-inauguration de l'orgue le plus grand tuyau de là, l' orgue Wanamaker . dans le cadre d'une série de concerts Rodman Wanamaker financés avec Leopold Stokowski et l'Orchestre de Philadelphie. La mort de M. Wanamaker en 1928 a empêché la réalisation des travaux à ce moment-là dans le lieu pour lequel il a été écrit, mais il a finalement été réalisée pour la première fois avec l'Organe Wanamaker et l'Orchestre de Philadelphie le 27 Septembre 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Alphonse-Nicolas-Joseph Jongen    Jeu 6 Juin - 18:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Alphonse-Nicolas-Joseph Jongen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joseph Jongen
» Joseph JONGEN (1873-1953)
» Symphonies pour orgue
» Joseph (Etienne Nicolas Méhul, 1807)
» Joseph Martin Kraus (1756 - 1792)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MusiqueMusiqueMusique :: LES CLASSIQUES :: MUSIQUE CLASSIQUE-
Sauter vers: