MusiqueMusiqueMusique
-
<!-- Mon compteur de vote Weborama -->
<A HREF="http://www.weborama.fr/?id_vote=467816" target="_top">Votez pour ce site au Weborama</A>
<!-- fin de mon code-->

MusiqueMusiqueMusique

Musique classique, jazz, variétés d'hier et d'aujourdhui
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» Johnny Green
Dim 3 Avr - 10:02 par Charly2

» Eugen Kapp
Mer 23 Mar - 17:54 par Charly2

» Olga Peretyatko
Dim 20 Mar - 12:16 par Charly2

» Tarcisio Teruzzi
Dim 20 Mar - 12:10 par Charly2

» Rebekah Harkness (1915-1982) : "Voyage vers l’Amour" ballet (1958)
Sam 19 Mar - 12:03 par Charly2

» Kerson Leong
Ven 18 Mar - 22:35 par Charly2

»  BORIS VIAN
Ven 18 Mar - 19:42 par Charly2

» Alexei Machavariani
Dim 13 Mar - 14:01 par Charly2

» Lee Hoiby
Sam 12 Mar - 13:30 par Charly2

Partenaires

créer un forum

      

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 28 Déc - 20:57

Partagez | 
 

 John OGDON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charly2
moderateur
avatar

Messages : 2842
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 62

MessageSujet: John OGDON   Ven 30 Oct - 18:12

John Ogdon, né le 27 janvier 1937 à Mansfield Woodhouse (en), dans le comté de Nottinghamshire, et mort le 1er août 1989 (à 52 ans) à Londres, est un pianiste et compositeur britannique.

John Ogdon effectue sa scolarité à la Grammar School de Manchester, puis s’inscrit au Royal Manchester College of Music (aujourd'hui, Royal Northern College of Music) de 1953 à 1957, où ses condisciples, sous la direction de Richard Hall, sont Harrison Birtwistle, Alexander Goehr, Elgar Howarth et Peter Maxwell Davies. Ils forment l’ensemble New Music Manchester, un groupe spécialisé dans l’interprétation de la musique sérielle et d’autres œuvres contemporaines. Il a pour tuteur Claud Biggs. Enfant, il a eu pour maître Iso Elinson, et après avoir quitté le collège, il étudie avec Gordon Green, Denis Matthews, Dame Myra Hess, et Egon Petri (à Bâle en Suisse pour ce dernier),
Il remporte le premier prix de la London Liszt Competition en 1961 et affirme sa réputation internationale grandissante en gagnant un autre premier prix, celui du Concours international Tchaïkovski à Moscou en 1962, ex-aequo avec Vladimir Ashkenazy.
John Ogdon se révèle capable de jouer directement la plupart des morceaux en première lecture et a un vaste répertoire de pièces qu’il jouait par cœur. Il se plaît à déployer toute la variété de son talent, par exemple en décidant d’enregistrer une intégrale des pièces pour piano de Rachmaninov (ce qui représente environ 6 CD). Il ne réalise finalement pas ce travail en entier1, mais environ la moitié du projet est sortie en 2001. Dès le début de sa carrière, il enregistre les dix sonates de Scriabine. Ogdon est aussi un interprète prisé des œuvres d’Alkan et de Busoni. Dans un registre plus familier, il fait preuve d'une sensibilité musicale remarquable, toujours servie par une technique sans failles. Il a également enregistré un grand nombre de pièces pour piano en duo avec sa femme, Brenda Lucas (ou Brenda Lucas Ogdon).
Le 2 février 1969, à la télévision britannique, il exécute la première version moderne de l’Allegro de Concert opus 46 (en) d’Edward Elgar. Cette pièce n’avait jamais été publiée et on avait longtemps cru son manuscrit perdu, mais il est exhumé en 1968. Ogdon et Diana McVeigh retravaillent alors le manuscrit d’Elgar qui compte de nombreuses corrections, ratures et ajouts pour en faire une version exécutable au piano.
Le nombre de ses propres compositions s'élève à plus de 200, dont 4 opéras, 2 grandes œuvres orchestrales, 3 cantates, des chansons, de la musique de chambre, et une quantité de pièces pour piano seul, ainsi que deux concertos pour piano, dont il enregistra le premier. La majeure partie de sa musique a été écrite pour le piano. On y trouve 50 transcriptions d’œuvres de compositeurs tels que Stravinsky, Palestrina, Mozart, Satie et Wagner. Il est aussi l’auteur d’arrangements de thèmes de Cole Porter, Jerome Kern et George Gershwin. Ogdon a également composé des sonates pour violon, flûte et violoncelle seuls. Il avait mis en chantier une symphonie s’inspirant d’Herman Melville et un opéra comique qui sont restés inachevés. Les manuscrits originaux de nombreuses compositions d’Ogdon se trouvent au Royal Northern College of Music Library Catalogue.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
John OGDON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Ogdon le magnifique
» Dr. John - Gris Gris
» DADDAD - Ben, John et qui d'autres ???
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» john butler solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MusiqueMusiqueMusique :: LES CLASSIQUES :: MUSIQUE CLASSIQUE-
Sauter vers: