MusiqueMusiqueMusique
-
<!-- Mon compteur de vote Weborama -->
<A HREF="http://www.weborama.fr/?id_vote=467816" target="_top">Votez pour ce site au Weborama</A>
<!-- fin de mon code-->

MusiqueMusiqueMusique

Musique classique, jazz, variétés d'hier et d'aujourdhui
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
jean george Damia saint jazz jour jeanne
Derniers sujets
» Johnny Green
Dim 3 Avr - 10:02 par Charly2

» Eugen Kapp
Mer 23 Mar - 17:54 par Charly2

» Olga Peretyatko
Dim 20 Mar - 12:16 par Charly2

» Tarcisio Teruzzi
Dim 20 Mar - 12:10 par Charly2

» Rebekah Harkness (1915-1982) : "Voyage vers l’Amour" ballet (1958)
Sam 19 Mar - 12:03 par Charly2

» Kerson Leong
Ven 18 Mar - 22:35 par Charly2

»  BORIS VIAN
Ven 18 Mar - 19:42 par Charly2

» Alexei Machavariani
Dim 13 Mar - 14:01 par Charly2

» Lee Hoiby
Sam 12 Mar - 13:30 par Charly2

Partenaires

créer un forum

      

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 115 le Ven 16 Mar - 2:02

Partagez | 
 

 Robert Charlebois

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Robert Charlebois   Dim 16 Déc - 17:37

Robert Charlebois, né le 25 juin 1944 à Montréal, est un auteur-compositeur-interprète, musicien et acteur québécois. Parolier mais avant tout compositeur et interprète et homme de scène, il a mis en musique des textes de Réjean Ducharme, de Marcel Sabourin, de Claude Péloquin, de Claudine Monfette (Mouffe), d'Arthur Rimbaud, de Daniel Thibon et de Marcel Beauchamp. Dans les années 1970, alors qu'il est publié par les disques Barclay, il effectue une tournée française houleuse avec Léo Ferré. Au cinéma, il tient un rôle secondaire dans Entre la Mer et L'Eau Douce en 1967. L'année suivante, il tient un premier rôle dans Jusqu'au Cœur. Il signe quelques musiques de films, dont celle du populaire film Deux femmes en or, en 1970. En 1975, aux côtés de Terrence Hill et Miou-Miou, il est la vedette d'un western-spaghetti produit par Sergio Leone, Un génie, deux associés, une cloche1.

Il est considéré comme un géant de la chanson québécoise au côté des Félix Leclerc et Gilles Vigneault (avec lesquels il fera le spectacle J'ai vu le loup, le renard, le lion). Il a aussi eu une influence importante sur d'autres artistes tel Daniel Boucher. Il a été très actif dans le domaine de la bière, notamment des micro brasseries, et fut même vice-président d'Unibroue.

En parallèle à ses études à l’École nationale de théâtre, il amorce une carrière de chansonnier au début des années 1960. Il fait ses premières apparitions sur scène à partir de septembre 1962 alors qu'il fait la première partie des spectacles de Félix Leclerc, avec qui il chanta à plusieurs reprises dans différents festivals. Il enregistre un premier album en 1965. Son quatrième album Lindberg paraît en 1968 en pleine période psychédélique. Charlebois y propose, accompagné de l'Orchestre de jazz libre du Québec, un alliage entre la poésie populaire du Québec et les rythmes et les sons électriques de la musique rock.

Le succès de la chanson Lindberg, qu'il chante avec Louise Forestier, le conduit l'année suivante à monter sur la scène de l'Olympia de Paris. Charlebois et Forestier s'y produisent en première partie de Georgette Plana. Leur spectacle échevelé déconcerte le public de l'Olympia, venu d'abord pour applaudir cette chanteuse de variétés des années 1940. La légende veut qu'un soir, Charlebois, installé à la batterie, ait frappé si fort sur les peaux que des morceaux de la batterie ont roulé jusque dans les premières rangées du public.[réf. nécessaire]

Excédé par ce geste et sensible à l'agacement du public qui est dérouté par le psychédélisme rock de Charlebois et sa "gang", [réf. nécessaire]Bruno Coquatrix, le propriétaire de l'Olympia, fait annuler les spectacles de la troupe québécoise. Ce premier épisode mouvementé de Charlebois chez les Français va largement contribuer à établir sa réputation à travers le Québec. Les années qui suivent sont fastes, les succès s'additionnent : Dolorès, Tout écartillé, Québec Love, Te v'là, Les ailes d'un ange, Miss Pepsi, Mon pays ce n'est pas un pays c'est un job, Mr. Plum, Fu Man Chu, Conception, Ent' 2 joints, Je rêve à Rio.

De cette époque féconde sur le plan de la créativité, restera Ordinaire, considéré comme un classique[réf. nécessaire]. Quarante ans plus tard, la veine créative est moins vigoureuse que dans les années psychédéliques, mais Charlebois continue à donner des spectacles au Québec et dans l'Europe francophone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Robert Charlebois   Jeu 24 Jan - 17:24

.
[youtube][/youtube]
.
Revenir en haut Aller en bas
CARME

avatar

Messages : 1341
Date d'inscription : 11/12/2012
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: Robert Charlebois   Jeu 24 Jan - 18:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Robert Charlebois   Jeu 24 Jan - 18:56

"L'un de nos problèmes est l'uniformisation. Il n'y a plus de débats d'idées. Les gens suivent les sondages et les top 50. Les jeunes ne sont pas assez fous ! "
de Robert Charlebois



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Charlebois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Charlebois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robert Charlebois
» Les petits rien qui font du bien à la vie.
» Musique de Noël?
» Top 2 - Une belle paire de Robert!
» Robert Randolph au New Morning le 2 août 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MusiqueMusiqueMusique :: ARTISTES DE VARIETES :: CHANTEURS 1960-
Sauter vers: